Dimanche 18 octobre 2015   Accueil
Suite

Jadis et Naguère (1881)


 

Les poèmes de la déchéance, Verlaine s'est remis à boire, à frapper sa mère qui ne l'a jamais abandonné. Il se résigne à partager sa vie et sa poésie même entre ses aspirations mystiques et sa sensualité. A la spiritualité d'Amour, de Bonheur, de Liturgies intimes s'opposent les accès charnels de " Parallèlement "et de plusieurs autres recueils.

Le titre
C'est à tort que ces deux adverbes sont considérés comme synonymes. La nuance entre les deux est cependant sensible. Etymologiquement Jadis signifie il y a des jours et indique un passé plus éloigné que naguère (il n'y a guère de temps).


Poèmes expliqués de Jadis et Naguère

Allegorie, Art Poétique, Pierrot, Sonnet boiteux