10/06/2018
Verlaine expliqué
Accueil
Suite

Jadis et Naguère (1881)


Verlaine

Les poèmes de la déchéance, Verlaine s'est remis à boire, à frapper sa mère qui ne l'a jamais abandonné. Il se résigne à partager sa vie et sa poésie même entre ses aspirations mystiques et sa sensualité. A la spiritualité d'Amour, de Bonheur, de Liturgies intimes s'opposent les accès charnels de " Parallèlement "et de plusieurs autres recueils.

Le titre
C'est à tort que ces deux adverbes sont considérés comme synonymes. La nuance entre les deux est cependant sensible. Etymologiquement Jadis signifie il y a des jours et indique un passé plus éloigné que naguère (il n'y a guère de temps).


Poèmes expliqués de Jadis et Naguère

Allegorie, Art Poétique, Pierrot, Sonnet boiteux

Liste des poèmes de Jadis et Naguère

JADIS ET NAGUÈRE

JADIS
Prologue 

SONNETS ET AUTRES VERS
À la louange de Laure et de Pétrarque 
Pierrot
Kaléidoscope
Intérieur  
Dixain mil-huit-cent-trente
À Horatio
Sonnet boiteux  
Le Clown 
Écrit sur l’album de Mme N. de V.  
Le Squelette 
À Albert Mérat 
Art Poétique 
Le Pitre 
Allégorie 
L’Auberge
Circonspection 
Vers pour être calomnié 
Luxures 
Vendanges 
Images d’un sou 
Les uns et les autres (comédie) 
VERS JEUNES
Le Soldat laboureur 
Les Loups
La Pucelle 
L’Angelus du matin
La Soupe du soir
Les Vaincus 
À LA MANIÈRE DE PLUSIEURS
La Princesse Bérénice 
Langueur 
Pantoum négligé 
Paysage
Conseil falot 
Le Poète et la Muse
L’Aube à l’envers 
Un pouacre

NAGUÈRE
Prologue 
Crimen amoris 
La Grâce 
L’Impénitence finale 
Don Juan pipé 
Amoureuse du Diable

Page accueil